mardi 28 janvier 2014

Hommage au Souffle divin

aucoeurduvivant hamsa brahma elan sarroUn jour, Dieu se dit qu'Il aimerait pouvoir visiter Sa Création, en chaque recoin, pour l’éclairer de Sa Lumière d'Amour et lui apporter harmonie, paix, beauté et abondance.

Mais pour cela, il lui fallait un véhicule, et parmi tous les animaux, Il choisit le cygne. Non pas qu’Il aimait mieux le cygne que les autres animaux de Sa création, mais simplement parce que c’est celui qui se prêtait le mieux à la fonction de véhicule, se dit-Il.

Le cygne fut si heureux qu’il se donna corps et âme dans sa fonction, et allait partout où il lui était demandé de se rendre pour dispenser la Lumière de l’Amour de Dieu.

Le cygne était une monture parfaite, si parfaite qu’il faisait corps avec Dieu. Une simple pensée de Celui-ci, et le cygne s’exécutait, tout heureux qu’il était, par-dessus tout, de servir son Maître bienveillant. Le majestueux cygne était devenu le prolongement parfait de son Maître.


Ses déplacements étaient si rapides, et ses battements d’aile si puissants, qu’il produisait un souffle extraordinaire sur son passage. C’est pour cette raison que, très tôt, on le surnomma le « Souffle divin ». En vérité, le cygne devint si rapide qu’il transcenda les limites de l’espace et du temps… Chose étonnante, il acquit la capacité de se déplacer instantanément partout où Dieu décidait de poser son regard.

Tout heureux de sa fidèle monture, Dieu décida de le récompenser pour son merveilleux service, en lui offrant d’autres missions. Désormais, il deviendrait la monture attitrée de chaque créature de la Création toute entière.Grâce à sa capacité de déplacement hors du commun, le cygne pourrait sans peine satisfaire à toutes les demandes de « mise en lumière ».

Grâce au cygne, chaque créature aurait ainsi également la capacité d’éclairer chaque parcelle de son univers personnel.

Dieu se dit alors qu’Il avait eu là une idée formidable, car Il prit conscience que, grâce au cygne, chaque créature pourrait devenir autonome dans sa capacité à rayonner Sa Lumière d’Amour.
Avant que le cygne ne pu toutefois débuter sa nouvelle mission, Dieu devait encore en avertir chacune de ses créatures. Il s’adressa à elles en ce langage divin :

« Mes chers petits, en ce jour béni, je vous informe que vous pourrez désormais ne plus dépendre de moi pour obtenir la Lumière, car vous êtes désormais dotés de la capacité de la rayonner par vous-même. Mon fidèle ami le cygne répondra à toutes vos demandes. ».

Mais les créatures, toutes candides qu’elles étaient, se demandaient comment elles pourraient bien se servir de ce merveilleux véhicule de Lumière. Et Dieu, qui lisait dans les pensées de chacune de ses créatures, leur répondit ceci :

« Mes chers petits, c’est très simple, pour que la Lumière soit, il vous suffit de regarder, d’écouter, de goûter, de sentir, de toucher. En un mot, il vous suffit de RESSENTIR, tout simplement ».

Depuis ce jour, le cygne fut connu comme le premier Serviteur de Dieu, porteur de sa Lumière, de son Amour... éternellement présent au coeur de chaque créature, pour la plus grande joie de Dieu qui avait ainsi l'assurance que chacune de ses bien-aimées créatures disposaient du pouvoir de s'Aimer d'un Amour divin.

Elan Sarro, janvier 2014