lundi 11 avril 2016

Attachement à l’amour inconditionnel

QUESTION : Je me suis mis à méditer très fréquemment, n’importe où ! Résultat de tout ça, mon corps me dit un grand merci ; j'ai l'impression que mon corps et mon esprit se sont rassemblés, pouvant être désormais traversés par le vent, les sons, les paroles. Aussi, je vois les gens qui m'entourent différemment. J’éprouve de la tristesse pour ce sans-abri qui vit dans la rue. J’ai une sensation différente qui me traverse quand je vois un sourire, ou autre... Je crois que ça doit être ce que l'on appelle « l'amour inconditionnel » qui grandit en moi. J'en arrive à ma question. Il parait que l'attachement en spiritualité est très mauvais, mais qu’en est-il de l'attachement à « l'amour inconditionnel » ? Ainsi que l’attachement à l’état dans lequel on vit ? Les gens évidemment autour de moi m’apprécient davantage, mais pourquoi fais-je cette démarche spirituelle ? Juste pour ça ? Du coup, maintenant, je me rétracte lors d'un compliment, et je voudrais être au clair avec LA raison... parce que si je m’implique dans la démarche spirituelle, c'est quand même pour mon propre intérêt, je voulais « aller mieux ». Voilà, alors quel est le but de tout ça ?

RÉPONSE : Plus vous méditez dans le juste positionnement intérieur, c’est-à-dire dans cet état de présence qui accueille avec bienveillance tout ce qui survient dans votre réalité intérieur (en terme de sensations), plus votre âme s’éveille, donc plus votre cœur s’ouvre et plus votre capacité d’empathie augmente. Ce que vous me décrivez est donc tout-à-fait naturel et signe de votre progression sur la voie spirituelle. L’augmentation de votre magnétisme personnel est aussi une conséquence de cet éveil. N’ayez pas peur de susciter davantage de sympathie et d’attraction autour de vous. Le soleil ne va pas se voiler par honte de sa lumière, n’est-ce pas ? C’est une image bien sûr, mais elle s’applique à un être qui devient de plus en plus « solaire », comme vous.

Grâce à votre pratique, vous commencez à rayonner les qualités de l’âme et les autres le ressentent, inconsciemment. L’élan naturel de l’âme est d’exprimer ses qualités et vertus pour en faire profiter les autres, dans le service désintéressé du Bien commun et la joie que cela lui procure. Ne brimez pas cette aspiration naturelle de l’âme en vous identifiant à un réflexe de fausse humilité par peur de vous faire avoir par l’ego, car ce serait encore et toujours lui qui vous influencerait au travers d’un tel mécanisme subtil. Accueillez les compliments avec bienveillance et gratitude, tout comme les stratégies et faux-semblants que l’ego met en place en réaction, et ainsi vous demeurez maître de vous-même, centré-e, paisible et confiant-e.

Bien sûr que vous avez un intérêt à méditer, puisque cela vous fait du bien. Si vous n’aviez pas cet intérêt à vous libérer de la souffrance, vous n’auriez aucune possibilité d’évoluer spirituellement. Toute personne qui s’engage sur la voie spirituelle le fait par intérêt ! C’est un besoin légitime que de se libérer de la souffrance ! C’est une impulsion de l’ego tout-à-fait salutaire au départ, mais encore faut-il ensuite avoir la sagesse de se servir de cette impulsion pour se placer dans le juste positionnement intérieur pour que cette impulsion ne soit pas mal orientée par l’ego, car le cas échéant, vous ne feriez qu’approfondir la dualité en vous-même et, par là, la souffrance. L’ego dysfonctionnel étant dominé par les impulsions d’attraction et de répulsion, il va chercher à se débarrasser de la souffrance et se faisant, s’y enchaîne, car la souffrance est le résultat de l’attachement aux réflexes d’aversion et de désir. Cela signifie que plus on cherche se débarrasser de la souffrance, plus on souffre ! Par contre, lorsque l’on s’abandonne à la vibration de la souffrance dans le corps, et qu’on l’embrasse avec ce regard bienveillant, elle s’efface (on parle ici de souffrance psychologique, bien entendu...).

© leekris - fotolia.com
N’oubliez pas que l’accueil bienveillant de votre réalité intérieure, est un état causal, qui ne dépend pas des circonstances extérieures. La spiritualité peut se vivre à chaque instant, partout, en se plaçant dans ce juste positionnement intérieur. La spiritualité, C’EST ce juste positionnement de l’esprit qui devient pur par sa capacité à accueillir, à aimer inconditionnellement ce qui est. Entraînez-vous à vous placer dans cet état d’esprit en chaque circonstance de la vie quotidienne, et vous progresserez sûrement sur votre chemin spirituel.

Pour finir de vous rassurer, n’ayez pas peur de vous « attacher » à la spiritualité en tant que cette présence dans laquelle vous accueillez avec une bienveillance inconditionnelle ce qui survient dans votre réalité intérieure. Le piège et l’illusion se situent dans l’attachement aux impulsions d’attraction et de rejet de l’ego dysfonctionnel, et non à l’état de pureté de l’esprit équanime et bienveillant qui transcende ces forces magnétiques opposées.

Elan Sarro

"Soyez à vous-mêmes votre propre refuge. 
Soyez à vous-mêmes votre propre lumière."

Citation : Siddhartha Gautama (Bouddha)