vendredi 2 octobre 2015

Hommage au Cervin et à ce qu'il symbolise

aucoeurduvivant mont cervin elan sarro
Crédit image : Elan Sarro
Le 28 septembre 2015, j'étais à Zermatt, en Suisse, pour y rendre visite au majestueux Mont Cervin. J'ai toujours eu un lien particulier avec cette montagne. En 1989, alors que j'étais âgé de seulement 7 ans, j'ai marché 8 heures avec mon père, pour atteindre la cabane du Hörnli, perchée sur le flanc du Cervin, à 3260 mètres d'altitude, provoquant l'admiration des nombreux marcheurs que nous dépassions, et qui faisaient part à mon père de leur étonnement de voir un aussi jeune enfant réaliser cette ascension avec autant d'aisance, et sans jamais se plaindre. Sans doute fus-je porté par l'énergie du lieu, avec laquelle j'entrais déjà pleinement en résonance. Plus tard dans l'adolescence, un grand puzzle du Cervin tapissait le mur de ma chambre ; une manière pour moi de garder un lien avec cette montagne qui m'avait tant fasciné. Ce n'est que 26 ans plus tard que je retournai sur les lieux pour me rappeler aux bons souvenirs de cette splendeur des Alpes. C'est avec une grande joie que je passai toute ma journée, à me promener dans les montagnes offrant une vue imprenable sur le Mont Cervin, que je ne me lassai pas d'admirer avec le coeur, me laissant imprégner par son puissant rayonnement, et le priant de me délivrer quelques-uns de ses secrets. Nourri et enthousiasmé par ces belles retrouvailles, je ressentis l'élan de rédiger quelques lignes en guise d'hommage au Mont Cervin, dont l'influence spirituelle est malheureusement trop méconnue. Voici ces quelques lignes, avec leur mise en paroles et en images un peu plus bas :

jeudi 1 octobre 2015

Le but suprême de toute religion et de la méditation (par Dhiravamsa)

Voici un passage tiré du livre « La voie du non-attachement », qui fait ressortir avec autant de simplicité que de clarté, le but commun de toutes les religions : la libération de l'âme humaine. Chaque religion propose pour cela différentes voies de réalisations spirituelles, dont fait partie la méditation, qui est ici présentée dans sa dimension la plus pure, à savoir l'observation détachée et équanime de la réalité intérieure. L'auteur, Dhiravamsa, nous explique que la méditation profonde nous permet de réaliser une catharsis de nos ombres intérieures. Dans un esprit calme et concentré sur notre réalité intérieure, les énergies bloquées sortent de l'ombre (le subconscient) et remontent au conscient, sollicitant l'écoute bienveillante et attentive de la Lumière de l'esprit. En plus d'acquérir une meilleure connaissance de soi-même, la pratique méditative dont il est question ici nous rend autonomes et libres dans la capacité à obtenir la guidance et la sagesse sans passer par une autorité extérieure.  
"Regardez en vous-mêmes, observez votre structure mentale et affective, comprenez comment vous pensez, percevez et agissez. Ainsi, vous apprenez à vous connaître tel que vous êtes. C’est ce qu’il faut entendre par la pratique de la méditation."
V.-R. Dhiravamsa