mercredi 29 octobre 2014

Un artiste dans l’âme

Nous avons tous une petite flamme au cœur de notre Être, une petite flamme qui aspire à briller, à transmettre sa Lumière. Vous savez, cette petite flamme qui fait scintiller le regard de celui qui transmet sa passion, son art, ce en quoi il croit profondément et qui lui apporte de la joie quand il le fait. Oui, il y a un artiste en chacun d’entre-nous. Nous avons tous une passion, quelque chose pour lequel nous sommes naturellement doués. Et il n’est pas seulement question de peinture, d’architecture ou de musique, mais de toute activité créatrice que nous aimons vraiment entreprendre, qui nous fait vibrer, nous motive à nous surpasser et nous confère une énergie formidable lorsque nous nous y adonnons. Notre art est unique, car il est la manifestation, dans le monde, de cet élan de vie qui prend naissance dans nos entrailles, dans ce centre primordial de notre individualité qu’est le hara.

Nous avons tous une petite flamme au cœur de notre Être, une petite flamme qui aspire à briller, à transmettre sa Lumière. Vous savez, cette petite flamme qui fait scintiller le regard de celui qui transmet sa passion, son art, ce en quoi il croit profondément et qui lui apporte de la joie quand il le fait. Oui, il y a un artiste en chacun d’entre-nous. Nous avons tous une passion, quelque chose pour lequel nous sommes naturellement doués. Et il n’est pas seulement question de peinture, d’architecture ou de musique, mais de toute activité créatrice que nous aimons vraiment entreprendre, qui nous fait vibrer, nous motive à nous surpasser et nous confère une énergie formidable lorsque nous nous y adonnons. Notre art est unique, car il est la manifestation, dans le monde, de cet élan de vie qui prend naissance dans nos entrailles, dans ce centre primordial de notre individualité qu’est le hara.

mardi 7 octobre 2014

La fuite de l'instant (par Eric Baret)

"Ce qui est sombre, c’est la recherche spirituelle moderne, c’est cette espèce de fuite de l’instant."Eric Baret
On vit une époque très sombre — qui a, par le fait même, son côté lumineux — mais sombre au plan politique et social. Est-ce que vous croyez que l’on a beaucoup d’espoir de se sortir de cette crise de fin de siècle et de millénaire ?

J’espère que non parce que finalement ce qui est sombre, c’est la prétendue recherche spirituelle. Ce qui est sombre, c’est de voir des professeurs de Yoga à tous les coins de rue. Ce qui est sombre, c’est le channeling. Ce qui est sombre, c’est la recherche spirituelle moderne, c’est cette espèce de fuite de l’instant. Par contre, ce qui est merveilleux, ce qui est «auspicieux», c’est la guerre qui s’approche, ce sont les cataclysmes qui viennent, parce qu’ils remettent profondément en question l’être humain, lui font poser de véritables questions. Tout le reste le fait dormir.

vendredi 3 octobre 2014

Un refuge, et non une fuite...

Le Bouddha conviait ses disciples à être "leur propre île, leur propre refuge". Par ces mots, il voulait sans doute les inviter à se placer dans l'état d'être méditatif de la présence à l'instant présent, pour se libérer des schémas de pensée limitants de l'ego et des émotions dysfonctionnelles qui leur sont liés.

Par cette libération de "ce qu'il n'est pas", c'est-à-dire de son faux-moi égotique, l'Être peut retrouver la paix intérieure et se ressourcer par l'état d'ouverture à la Lumière spirituelle que cet état d'être rend possible. Dans cet état de Conscience pure focalisée sur les sensations corporelles produites par la fausse identification aux schèmes de l'ego, celui-ci est maîtrisé. La fausse identification étant rompue, l'ego ne peut plus s'interposer entre la Lumière spirituelle et l'Âme, et cette dernière peut à nouveau émerger du centre, tel un élan de vie qui va produire des envies, des besoins, des pensées, des émotions, etc. L'Être sentira en lui le mouvement même de la vie qui aspire à se manifester pleinement par des actions concrètes.